Soirée Ciné-Echange

jeudi 24 janvier à 20h30 / Tarif unique : 5€


Le Petit Remorqueur      Soirée proposée par Le Petit Remorqueur



Mon costume glazik

Long-métrage Français, Documentaire, réalisé par Maud Calvet, Joachim Bouyjou
On imagine souvent que les danseurs et musiciens bretons attendent sagement l’été pour défiler dans les rues en arborant leurs plus beaux costumes. Fiers de leur terroir, ils en sont la mémoire vivante. Vivante ? Oui ! Dans un vieux quartier de Quimper, certains n’hésitent pas à mettre à profit l’hiver pour faire vivre “l’esprit Kerf”: regarder vers l’avenir, jouer avec la danse bretonne et questionner audacieusement la société d’aujourd’hui. Cette troupe pas comme les autres ne cesse de faire parler d’elle et de ses créations scéniques. C’est pourtant dans l’intimité du patronage de Kerfeunteun que bat le cœur des Rossignols du Stangala… Alors qu’ils pensent se connaître suffisamment pour être eux-même sans craindre d’aprioris, le spectacle 2017 qu’ils mettent en place s’intéresse à la symbolique du loup et les poussent encore plus loin dans leurs retranchements intimes. Qu’ont-ils encore d’animal en eux, de sauvage ? Sont-ils totalement formatés par les codes moraux du monde dans lequel nous vivons ? Et qu’en est-il de nous ? (0h52)




La projection sera suivie d'un échange avec Sylvain Bresson, producteur




Séances Ciné-Rencontre

mercredi 27 février à 15h00 et 20h30


LES SILLONS DE LA LIBERTÉ (Dernier Paysan Breton)

Long-métrage Français, Documentaire, réalisé par René DURANTON

Dans le respect de l’Homme, des animaux, des traditions bretonnes, la caméra de René DURANTON fait un bond en arrière de cinquante ans. Il a rencontré un homme heureux, Jean-Bernard HUON, soixante-deux ans, fier d’être resté le paysan d’autrefois travaillant à l’ancienne, et de faire du « Bio » avec ses trois chevaux.

Il vit avec Laurence, sa compagne, un sacré « bout de femme ». Elle ne se voyait pas renfermée dans un bureau, elle voulait connaître autre chose, le monde agricole ! Elle a choisi ce mode de vie, dur, très dur…

« En 1950, en Bretagne, on n’avait pas le choix, on était marin ou paysan. J’ai été le seul de la classe à choisir ce métier. Les filles aimaient mieux les marins. Ils étaient riches, nous, on était des bouseux. J’avais quinze ans lorsque mon père est décédé, j’ai été obligé de quitter l’école. 15 ha à 15 ans, ça fait beaucoup pour un jeune, mais encore aujourd’hui, je ne le regrette pas. J’ai ma ferme, ma copine Laurence, mes chevaux… Si c’était à refaire, je le referais ! Je suis un homme heureux ! »

C’est ainsi que nous parle Jean-Bernard HUON, de la Ferme de PENPRAT, en Bretagne.

Un Régal !

 (2h08)




La projection sera suivie d'un échange avec René Duranton, Réalisateur


Conception & Réalisation : Atelier Graphique Pauline Poiron